Lexique

ABOUT

Extrémité d'une pièce de bois ou de métal.

lien haut de page

ABSIDE

Élément de plan demi-circulaire et situé à l'extrémité du choeur ou sur les bras du transept.

lien haut de page

ABSIDIOLE

Petite abside.

lien haut de page

ACCOLADE (ARC EN)

Arc surbaissé à courbes et contre-courbes caractéristiques du gothique tardif.

lien haut de page

ACROTÈRE

Amortissement placé à la naissance et au faîte des rampants d'un fronton ou d'un pignon, généralement formé d'un socle et d'un motif ornemental.

lien haut de page

ANSE-DE-PANIER

Arc surbaissé en demi-ovale, la portée étant le plus grand diamètre de l'ovale.

lien haut de page

APPENTIS

Toit à un seul versant dont le faîte s'appuie sur ou contre un mur.

lien haut de page

ARC-DOUBLEAU

Arc supplémentaire destiné à soutenir un berceau.

lien haut de page

ARCHÈRE

Meutrière pour le tir à l'arc, généralement formée par une fente verticale, mais qui peut aussi être cruciforme.

lien haut de page

ARCHITECTE DES BÂTIMENTS DE FRANCE (ABF)

Article 2 du décret n° 84-145 du 27 février 1984 : "Les architectes des bâtiments de France veillent à l'application des législations sur l'architecture, l'urbanisme, les sites, les monuments historiques et leurs abords. Les intéressés apportent leur concours aux architectes en chef des monuments historiques dans la surveillance de l'état des immeubles classés ou inscrits sur l'inventaire supplémentaire, situés dans leur circonscription. Ils déterminent et dirigent, après accord des propriétaires ou des affectataires, les travaux d'entretien et de réparations ordinaires à exécuter sur les immeubles classés parmi les monuments historiques lorsque la maîtrise d'ouvrage est assurée par les services relevant du ministère chargé de la culture ou que les propriétaires ou affectataires reçoivent une aide financière de l'Etat au titre de la loi du 31 décembre 1913 sur les monuments historiques. Ils sont chargés des travaux d'entretien et de réparations ordinaires dans les palais nationaux et les bâtiments affectés au ministère de la culture. Ils sont conservateurs des monuments historiques appartenant, dans leur circonscription, à l'Etat et affectés au ministère de la culture sous réserve des exceptions fixées par le ministre chargé de la culture".

lien haut de page

ARCHITECTE EN CHEF DES MONUMENTS HISTORIQUES (ACMH)

Recruté par un concours d'Etat, il est nommé par le ministre chargé de la Culture dans une circonscription. Il formule toutes propositions et avis pour la protection, la bonne conservation, la mise en valeur et la réutilisation des immeubles protégés.
Il assiste la conservation régionale des monuments historiques pour la programmation annuelle des travaux. Conformément aux orientations définies par le conservateur régional des monuments historiques, il élabore les propositions d'études préalables aux travaux de restauration des monuments historiques classés. Il établit les dossiers d'études préalables et de restauration des monuments historiques classés en concertation avec le maître d\'ouvrage et le propriétaire.
Ses dossiers sont approuvés par l'administration après avis de l'inspection générale des monuments historiques. Il est chargé, en tant que maître d'oeuvre, de diriger les travaux sur les immeubles classés lorsque la maîtrise d'ouvrage est assurée par les services relevant du ministère de la Culture ou bien si les propriétaires reçoivent une aide financière pour la réalisation des travaux. Il peut intervenir sur tout édifice à la demande de son propriétaire.
Tout propriétaire peut solliciter auprès de la direction régionale des affaires culturelles, qui transmettra la demande au ministre pour décision, un changement d'architecte en chef des monuments historiques.

lien haut de page

ARCHITRAVE

Linteau ou plate-bande portant sur deux supports verticaux.

lien haut de page

ARCHIVOLTE

Corps de moulure porté par le front d'un arc ou d'une voussure, au nu ou en saillie sur le nu du mur.

lien haut de page

ATTIQUE

Couronnement horizontal placé au-dessus d'un entablement, formé d'un corps rectangulaire plus large que haut, avec base et corniche.

lien haut de page

AVANT-CORPS

Élévation particulière d'un corps de bâtiment en avancée par rapport aux élévations des corps de bâtiments contigus.

lien haut de page

BASTION

Ouvrage défensif, bas et pentagonal, faisant office d'avant-corps sur une enceinte.

lien haut de page

BATIÈRE

Toit à deux versants et à pignon découvert, couvrant un corps de plan massé.

lien haut de page

BATTELLEMENT

Rebord de toiture en surplomb qui constitue la ligne d'égout d'une couverture, en général au-dessus d'un chéneau ou d'une gouttière.

lien haut de page

BERCEAU BRISÉ

Berceau constitué par deux parties concaves se rejoignant pour former un angle .

lien haut de page

BERCEAU PLEIN-CINTRE

Voûte demi-cylindrique.

lien haut de page

BOSSAGE

Saillie d'un élément sur le nu de la maçonnerie.

lien haut de page

BOUCHARDE

Outil de tailleur de pierre utilisé pour dresser le parement d’une pierre.

lien haut de page

BOULIN

Nid individuel dans un pigeonnier, constitué généralement par un trou prévu dans l'appareil.

lien haut de page

BRETÈCHE

Logette rectangulaire en surplomb, aménagée le plus souvent au-dessus d'une porte, parfois au-dessus d'une baie, et dont le sol est percé pour le tir défensif.

lien haut de page

CALCIN

Croûte qui se forme sur les différentes parties d'une pierre calcaire, exposées à l'air et plus particulièrement aux intempéries.;Cette croûte est d'épaisseur variable suivant la nature et la dureté du calcaire, et se forme à cause du processus de carbonation.

lien haut de page

CALEPIN D'APPAREIL

Dessin en élévation, en coupe et en plan, d'un appareillage de pierres.

lien haut de page

CAMPANILE

Petit clocher formant édicule sur le fait d'un bâtiment.

lien haut de page

CHAMP DE VISIBILITÉ

Est considéré par la loi comme étant dans le champ de visibilité tout autre immeuble, nu ou bâti, visible du monument ou visible en même temps que lui.

lien haut de page

CHAPERON

Couronnement d'un mur ou d'un muret favorisant l'écoulement des eaux de plui de part et d'autre, ou d'un seul côté. Il peut être à deux pentes (dit en dos d'âne), bombé (dit en bahut)ou à une pente.

lien haut de page

CHAPITEAU

Élément formant épanouissement entre le corps de la colonne, du pilier ou du pilastre, et la charge.

lien haut de page

CHASSIS

Ouvrage métallique fixé sur une couverture fait d’un dormant avec ou sans partie ouvrante.

lien haut de page

CHEVET

Extrémité orientale extérieure d'une église.

lien haut de page

CHOEUR

Partie de l'église réservée aux clercs et où se trouve le sanctuaire .

lien haut de page

CLAVEAU

Élément de l'appareil d'une plate-bande, d'un arc ou d'une voûte, taillé en forme de coin.

lien haut de page

COLLATÉRAL

Bas-coté peu élévé d'une église.

lien haut de page

COLONNE

Support vertical cylindrique doté d'une base et d'un chapiteau.

lien haut de page

COLONNE ADOSSÉE

Colonne dont la base et le chapiteau sont engagés dans le mur devant lequel elle est adossée.

lien haut de page

COLONNE ENGAGÉE

Colonne dont une partie semble prise dans le mur situé derrière.

lien haut de page

COMMUNS

Partie de la demeure dans laquelle sont regroupées les pièces de service.

lien haut de page

CONSOLE

Organe en surplomb portant une charge et s'inscrivant dans un triangle rectangle dont l'hypoténuse donne approximativement le tracé de la face, habituellement galbée en talon.

lien haut de page

CONTREFORT

Organe d'épaulement ou de raidissement formé par un massif de maçonnerie en saillie sur le mur ou le support épaulé.

lien haut de page

CORBEAU

Élément en pierre, en bois ou en métal, de section verticale carrée ou rectangulaire, partiellement engagée dans un mur et portant une charge par sa partie saillante.

lien haut de page

CORBEAU

Support en bois, en pierre ou en métal encastré dans une maçonnerie et formant saillie sur son parement pour supporter un balcon, une corniche, une naissance de voûte, une poutre....

lien haut de page

CORDON

Moulure ou corps de moulures horizontal, sans fonction particulière, règnant dans une partie quelconque d'uine composition.

lien haut de page

CORNICHE

Couronnement horizontal d'un entablement, d'un piédestal ou d'une élévation, formé de moulures en surplomb les unes aux autres.

lien haut de page

COURONNEMENT

Toute partie qui termine le haut d'un ouvrage: corniche*, chaperon*, lanterne, mitre, etc....

lien haut de page

COURTINE

Pan de muraille compris entre deux tours ou entre deux bastions.

lien haut de page

CRÉNEAU

Entaille rectangulaire dans un parapet.

lien haut de page

CRÉNELAGE

Ensemble de créneaux.

lien haut de page

CROISÉE

Fenêtre divisée en croix par un meneau ou un montant de croisillon.

lien haut de page

CROISÉE DU TRANSEPT

Lieu d'intersection entre la nef et le transept, où se trouve l'autel.

lien haut de page

CROISILLON

Traverse formant une croix avec un meneau - ce mot désigne aussi l'un des deux bras du transept d'une église.

lien haut de page

CROUPE

Petit versant réunissant à leurs extrémités les longs pans de certains toits allongés. La croupe ronde couvre l'extrémité circulaire d'un bâtiment.

lien haut de page

CUL-DE-FOUR

Voûte de l'abside, dont le plan est en demi-cercle et dont l'intrados est concave.

lien haut de page

CUL-DE-LAMPE

Organe en surplomb portant une charge, formé de plusieurs assises appareillées en cône, en pyramide renversée ou en quart de sphère.

lien haut de page

DÉAMBULATOIRE

Collatéral demi-circulaire tournant autour de l'autel et permettant la liaison entre les bas-cotés de la travée droite du choeur.

lien haut de page

DEMI-LUNE

Dehors retranché, placé devant la courtine d'un front bastionné - la demi-lune peut être de forme triangulaire, circulaire ou en fer-à-cheval.

lien haut de page

DÉPENDANCE

Partie d'une demeure destinée soit au service du jardin, soit à l'exercice d'une autre activité agricole, artisanale, industrielle ou commerciale.

lien haut de page

DERATELLEMENT

Cloison de faible hauteur, qui ferme les parties basses d'un comble.

lien haut de page

DESQUAMATION

Altération superficielles sous formes de petites plaquettes ou écailles qui se détachent parallèlement à la surface de la pierre.

lien haut de page

DOME

Toit de plan centré et circulaire, à versant continu ou à pans, galbé en quart de rond.

lien haut de page

DONJON

Tour principale d'une place, de plan carré, circulaire ou polygonal.

lien haut de page

DOSSERET

Élément vertical et de plan rectangulaire, accolé à un mur et situé derrière un pilastre ou un contrefort.

lien haut de page

DOUBLIS

En couverture, doublement du premier rang d'ardoises formant l'égout. C'est l'équivalent du battellement des couvertues en tuile plate.

lien haut de page

DOUVE

Fossé rempli d'eau entourant une demeure dans un but défensif.

lien haut de page

ECHAUGETTE

Petit ouvrage en surplomb, de plan massé et contenant une petite pièce.

lien haut de page

ECOINÇON

Partie de mur placée au-dessus de la montée d'un arc ou entre les montées de deux arcs successifs - l'écoinçon peut être nu ou porter un décor sculpté.

lien haut de page

EGRISÉE

Aspect d'une pierre taillée présentant un parement régulier avec des creux ou rayures de moins de 0,2 mm de profondeur.

lien haut de page

EMBARRURE

Joint de mortier de chaux permettant de fixer et d’étancher les tuiles de faîtage.

lien haut de page

ENCORBELLEMENT

Partie saillante d'une construction, qui prend appui, littéralement, sur des corbeaux. Plus généralement, ouvrage en porte-à-faux et en surplomb par rapport aux façades des étages inférieurs: loggia, balcon, étage, corniche, etc. sont des éléments en encorbellement.

lien haut de page

ENTRAIT

Pièce maîtresse horizontale d'une ferme, dans laquelle sont assemblés les pieds des arbalétriers ou des jambes de force.

lien haut de page

EXTRADOS

Face supérieure d'une voûte.

lien haut de page

FAÎTAGE

Ligne de jonction supérieure de deux pans de toiture inclinés suivant des pentes opposées: le faîtage constitue la ligne de partage des eaux pluviales.

lien haut de page

FEINT

Qualifie tout élément ornemental imitant les aspects d'un matériau ou dun motif queconque.

lien haut de page

FRISE

Bande horizontale destinée à recevoir un décor - par extension, suite d'ornements en bande horizontale.

lien haut de page

FRONTON

Couronnement généralement triangulaire.

lien haut de page

FUIE

Ancien nom des pigeonniers.

lien haut de page

GABLE

Couronnement pyramidé coiffant l'arc de couvrement d'une baie, ou l'arc de front d'une voûte, formé soit par des rampants moulurés qui délimitent un tympan sur le mur lui-même, soit par un mur de peu d'épaisseur qui charge l'arc.

lien haut de page

GARGOUILLE

Conduit d'évacuation des eaux, percé dans une corniche et généralement orné d'un mascaron, d'un mufle ou d'une créature démoniaque.

lien haut de page

HARPAGE

Disposition en alternance ou en saillie des pierres ou des briques d'une tête de mur, d'un angle ou d'une attente de mur destinée à une prolongation inférieure.

lien haut de page

HOUTEAU

Petite lucarne de ventillation d'un comble.

lien haut de page

INTRADOS

Face inférieure d'une voûte.

lien haut de page

JOINTOIEMENT

Garnissage des joints, selon les cas, avec un mortier, une barbotine de ciment, un mastic, une pête à bois, etc. et réalissation de leur finition (lissage, profilage, creusement...).

lien haut de page

JOINTOYER

Faire les travaux de jointoiement d'un ouvrage.

lien haut de page

KIOSQUE

Terrasse couverte isolée, souvent sur soubassement, ouverte de tous côtés, et disposée de façon à pouvoir jouir d'un panorama, ou à servir d'estrade.

lien haut de page

LANTERNON

Petite construction de plan centré en forme de lanterne, percée de fenêtre et placée au faîte d'un toit, servant à donner de la lumière au registre inférieur.

lien haut de page

LARMIER

Membre horizontal en saillie sur le nu d'un mur, destiné à en écarter les eaux pluviales.

lien haut de page

LATRINES

Lieux d'aisance installés dans un petit ouvrage hors-oeuvre et en surplomb vers l'extérieur du mur d'enceinte.

lien haut de page

LIGNOLET

Rang, supérieur des ardoises d'un comble, sur le versant exposé aux vents dominants: ce rang d'ardoises dépasse de quelques cm au-dessus de la ligne de faîtage.

lien haut de page

LINTEAU

Bloc de pierre, pièce de bois ou de métal horizontale, couvrant une porte et servant de support à un tympan.

lien haut de page

LOGIS

Partie de la demeure contenant le ou les appartements privés.

lien haut de page

LUCARNE

Ouverture ménagée dans un pan de toit pour donner du jour et de l'air aux locaux sous combles

lien haut de page

MACHICOULIS

Coursière en pierre, ayant les mêmes formes, les mêmes dispositions et les mêmes fonctions que les hourds et servant à tirer ou lancer des projectils vers le sol.

lien haut de page

MENEAU

Élément vertical d'un remplage de fenêtre.

lien haut de page

MÉTOPE

Fraction de frise comprise entre deux triglyphes et par extension entre deux modillons.

lien haut de page

MÉTOPES

Panneau carré souvent orné ou sculpté en bas relief qui sépare deux triglyphes d'uen frise dans l'ordre dorique.

lien haut de page

MEUTRIÈRE

Étroite baie ouverte dans un mur pour le tir.

lien haut de page

MODÉNATURE

Effet de relief obtenu par tous les profils et les moulurations d'une façade.

lien haut de page

MODILLON

Élément en pierre, servant de support à une corniche, montrant parfois un décor sculpté d'apparence humaine, animale ou végétale.

lien haut de page

MUR GOUTTEREAU

Mur extérieur sous les gouttières ou les chéneaux d'un versant de toit. Sauf précision contraire, ce mot désigne plus particulièrement le mur de long-pan par opposition au mur de croupe.

lien haut de page

NICHE

Renfoncement dans un mur destiné à loger une statue...

lien haut de page

OCULUS

Jour de forme circulaire.

lien haut de page

ORIEL

Logette ou avant-corps garni de baies, ou ensemble superposé de baie en encorbellement, sur un plan général polygonal, formant saillie sur le nu d'une façade. Ce mot est recommandé officiellement pour désigner le bow-window.

lien haut de page

PATÈRE

Ornement en forme de disque à moulures concentriques.

lien haut de page

PATINE

Aspect mat et plus ou moins terne dû à l'usure du temps et aux intempéries.
Une patine artificielle peut être obtenue sur certains matériaux par patinage, traitement chimique ou usure.

lien haut de page

PENDENTIF

Trompe dont l'intrados se présente sous la forme d'un triangle sphérique et concave.

lien haut de page

PIGNON

Partie supérieure d'un mur parallèle aux fermes et correspondant à la hauteur du comble.

lien haut de page

PILASTRE

Élément vertical et de plan rectangulaire, accolé à un mur, plat ou cannelé, servant de support.

lien haut de page

PILIER

Support vertical de plan varié ( carré, cruciforme, triangulaire, circulaire, composé ou fasciculé ).

lien haut de page

PLAN EN CROIX GRECQUE

Plan d'une église dont les quatre bras ont la même longueur.

lien haut de page

PLAN EN CROIX LATINE

Plan d'une église dont le corps de bâtiment orienté "est-ouest" est plus long que le corps de bâtiment orienté "nord-sud".

lien haut de page

PLOMBAGINE

Graphite pur utilisé en poudre diluée pour noircir les couvertures en zinc et en réduir l'éclat par plombaginage.

lien haut de page

POINÇON

Poteau d'une ferme joignant le milieu de l'entrait à la rencontre des arbalètriers.

lien haut de page

PORCHE

Pièce ou galerie devant l'entrée d'un édifice et constituant un avant-corps ayant sa couverture propre.

lien haut de page

POTERNE

Petite porte dérobée, ouverte dans les endroits les moins apparents et les moins exposés, notamment dans les fossés des fortifications.

lien haut de page

QUERNURE

Fissure d'un bloc ardoisier.

lien haut de page

RECHAMPIR

1/Réaliser la jonction nette, sans bavures, entre deux ouvrages de peinture contigus de coloris ou de tonalité distincts.
2/Réhausser les contours d'un champ de peinture, ou ses baguettes d'encadrement, par un réchampis, filet plus ou moins large peint dans une tonalité différente.

lien haut de page

REDAN OU REDENT

Décrochement dans l'arase ou la ligne de faîte d'un mur.

lien haut de page

RESSAUT

Rupture de l'alignement ou de l'aplomb du mur formant théoriquement deux arêtes, l'une saillante, l'autre rentrante - le ressaut désigne plus particulièrement une rupture portant en vanat ou en arrière de l'alignement général une partie du mur.

lien haut de page

RYTHMIQUE ( TRAVÉE )

Travée formée d'une baie principale, généralement couverte d'un arc en plein cintre, encadrée de chaque coté par deux baies secondaires superposées, réèlles ou feintes, l'une sous le niveau de l'imposte de la baie principale et l'autre dessus.

lien haut de page

SERLIENNE

Triplet formé d'une baie centrale couverte d'un arc en plein cintre et de deux baies latérales couvertes d'un linteau ou d'une plate-bande à hauteur de l'imposte de la baie centrale.

lien haut de page

STÉRÉOTOMIE

Art de tracer les formes à donner aux pierres et aux briques en vue de leur assemblage avec ou sans l'usage d'un mortier.

lien haut de page

STÉRÉOTOMIE

Art de la taille, plus ou moins complexe, des pierres ou des pièces de charpente.

lien haut de page

TAILLE

Façonnage final d'une pierre. - Aspect d'une pierre selon la manière dont elle a été taillée.

lien haut de page

TAMBOUR

Mot désignant d'une part, une assise cylindrique d'une colonne et d'autre part, un mur de plan circulaire supportant une coupole.

lien haut de page

TIERS-POINT

Point d’intersection de deux arcs, constituant ensemble une ogive.
L'arc en tiers-point, ou tiercet, est un arc brisé, composé de deux moitiés d'arcs dont les centres sont situés au tiers de la ligne qui joint ses naissances.

lien haut de page

TRANSEPT

Corps transversal formant une croix avec le corps longitudinal du plan d'une église.

lien haut de page

TRAVÉE D'ÉLÉVATION

Partie d'un mur comprise entre deux colonnes ou deux contreforts.

lien haut de page

TRAVÉE DE PLAN

Partie du sol d'un vaisseau comprise entre deux arcades qui sont en vis-à-vis.

lien haut de page

TRAVERSE

Élément horizontal d'un remplage de fenêtre.

lien haut de page

TRIGLYPHE

Ornement caractéristique de la frise dorique, composé de trois cannelure ou glyphes (deux entières et deux demies).

lien haut de page

TROMPE

Petite voûte formant support sous un ouvrage ou sous un pan de mur, en surplomb et permettant un changement de plan à un niveau quelconque de la construction.

lien haut de page

TUFFEAU

Calcaire crayeux utilisé en construction.

lien haut de page

TUILE BAUGEOISE

C’est une tuile creuse munie d’un ergot permettant de l’accrocher au liteau, que l’on pose en rangs perpendiculaires au mur gouttereau, face concave vers le ciel. L’interstice entre les rangs n’est pas recouvert par des tuiles chevauchantes, mais par un joint de chaux, ou « crétis », qui assure l’étanchéité de la couverture.

lien haut de page

TYMPAN

Élément architectural de forme demi-circulaire et supporté par le linteau d'une porte - le tympan peut être nu ou porter un décor sculpté.

lien haut de page

UNIFORME

Qui présente partout les mêmes caractères.

lien haut de page

VAISSEAU (D'UNE ÉGLISE)

Espace intérieur allongé.

lien haut de page

VANTAIL

Panneau ou châssis ouvrant d'un ouvrage de menuiserie.

lien haut de page

VÊTURE

Revêtement des murs extérieurs des bâtiments, sous forme de panneaux ou plaques manufacturés solidaires d'un isolant thermique.

lien haut de page

VIS ( ESCALIER EN )

Escalier tournant formé uniquement de marches gironnées, c'est-à-dire dont le giron ( le dessus de la marche ) a des cotés convergents.

lien haut de page

VOLÉE

Partie d'escalier formée de marches, délimitée par les repos et les paliers.

lien haut de page

VOLUTE

Ornement architectural sous forme d'enroulement.

lien haut de page

VOUSSURE

Petite voûte couvrant l'embrasement d'une baie ou d'une porte.

lien haut de page

VOÛTE D'ARÊTES

Voûte constituée de quartiers dont les rencontres forment des arêtes saillantes se recoupant à un faîte commun.

lien haut de page

VOÛTE D'OGIVES

Voûte dotée d'arcs en nervure moulurés, allant d'un point d'appui à un autre point d'appui et en passant par la clef de voûte, en remplacement d'une arête saillante produite par la rencontre de deux quartiers de voûte.

lien haut de page

WAGON

Elément d'un conduit de fumée ou de ventilation, préfabriqué, dont l'ensemble des éléments est incorporé dans la maçonnerie d'un mur. Chaque wagon comporte dans ses angles extérieurs une saillie cylindrique formant organe de liaison avec la maçonnerie.

lien haut de page

WC

Appareil santaire de réception, puis d'évacuation des injections naturelles. Il est associé à un dispositif à effet d'eau (de l'anglais water-closet, armoire à eau)

lien haut de page

XYLOPHÈNE

Nom générique d'une gamme de produit de traitement et de protection des bois de la "Socièté Xylochimie".

lien haut de page

Y

Qualifie des objets ou matériaux dont le forme ou la profil rapelle cette lettre: poutrelle en Y.

lien haut de page

ZINC

Métal gris-bleu pâle, de densité proche de 7. Exposé à l'humidité, il se revêt d'une fine pellicule d'hydrocarbure, qui lui donne son aspect terne, mais le protège contre une oxydation en profondeur.

lien haut de page

ZINC PRE PATINE

Zinc auquel on a donné l'aspect du plomb en le traitant à la plombagine.

lien haut de page

ZINGUERIE

Art et tecnique des revêtements, évacuations, protections, couvertures et ornements en zinc.

lien haut de page

ZONE

Portion de la surface d'une sphère comprise entre deux plans parallèles qui la coupent.;- Espace caractérisé par une circonstance particulière (zone industrielle, zone résidentielle....);- Zone non aédificandi : espace où il est interdit de construire.;

lien haut de page